Présentation

Né en 1937 à Padoue, Italie, Alberto Biasi suit des cours à l'Institut d'Architecture et le cours Supérieur de Dessin Industriel à Venise. C'est dans cette période de découverte qu'il approfondit ses connaissances des mouvements artistiques du XXème : le néoplasticisme, le futurisme et le dadaïsme. Ces courants forment les bases plastiques du jeune Biasi.

En 1959, Alberto Biasi fonde à Padoue avec d'autres artistes italiens le « Gruppo N », avec lequel il réalise ses premières expériences optico-dynamiques. Le Groupe N privilégiait une perception plus physique et rétinienne des œuvres. Il prisait la relation entre l'objet et le spectateur.  Jusqu'en 1967, Biasi signe des œuvres collectives avec le groupe telles que les «Trame », les « Rilievi Ottico-Dinamici » et les « Forme Dinamichi ». Ces ?uvres de technique mixtes, obtenues à travers la superposition de structures et les torsions de la matière, donnent au spectateur une sensation de mouvement et une perception instable de l'espace environnant.

En 1961, Biasi fonde le mouvement « Nuove Tendenze », puis s'engage dans l' « Arte Programmata » en 1962.

En 1966, il crée ses premiers reliefs à travers des œuvres nommées « Politipi » tout en continuant ses expériences sur les images cinétiques.

Dans les années 70, après la dissolution du Groupe N, Biasi poursuit ses recherches plastiques. Les jeux spectateur / acteur, ?uvre / espace deviennent plus articulés et complexes.  Les années 80 et 90 sont marquées par un retour aux « Politipi » avec la présence de formes plus figuratives et l'insertion de la couleur. Les œuvres mettent en évidence le contraste entre le tridimensionnel et bidimensionnel à travers la confrontation des reliefs et de la peinture.

Au cours des années 2000, Biasi élabore la synthèse de ses explorations précédentes et réalise les « Assemblaggi ». Ces ?uvres rassemblent et harmonisent, dans un cadre unique, des parties construites séparément et structurées différemment.

En dehors des douze expositions organisées avec le Groupe N, Biasi a fait plusieurs expositions personnelles et a participé à quatre-cents expositions collectives dont la Biennale de Venise, la X, XI et XIV Quadriennale di Rome, obtenant d'importantes reconnaissances.

Ses œuvres font partie des collections du Modern Art Museum à New York, de la Galleria Nazionale à Rome et des Musées de Belgrado, Bolzano, Bratislava, Buenos Aires, Ciudad Bolivar, Epinal, Gallarate, Guayaquil, Livorno, Lodz, Ljubljana, Middletown, Padoue, Prague, San Francisco, Saint Louis, Tokyo, Tourin, Ulm, Venise, Wroclaw, Zagabria. Elles sont également présentes dans de nombreuses collections privées en Italie et à l'étranger.